Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

M2 - Parcours Ingénierie Mathématique - Master de Sciences et Technologies
Mention mathématiques

Partenariats

Egalement dans la rubrique

Doctorat

Présentation

Le doctorat est une expérience professionnelle de 3 ans de conduite d'un projet de recherche. C'est pourquoi, un chercheur doctorant est passé par un processus de recrutement, est rémunéré, et a accès à une offre de formation continue.

………

En savoir + 

………

A l'UPMC, nous parlons ...

» En savoir +

Cours

Enseignements proposes

Majeure MPE

La majeure Mathématiques Pour l’Entreprise (MPE) (ex-Dess de mathématiques appliquées), est assez encadrée. Les étudiants ont le choix entre deux sous-majeures :

– Analyse numérique, calcul scientifique et mécanique (des fluides et des solides),

– Analyse numérique, calcul scientifique et probabilités, statistiques.

L’unité Analyse numérique-calcul scientifique est commune à ces deux filières. Les cours du premier semestre dans ces filières sont obligatoires au premier semestre

(septembre-janvier). Les étudiants suivent des cours théoriques dans chaque matière et effectuent des projets. Un cours d’informatique scientifique et des travaux pratiques d’implémentation numérique permettent la mise en oeuvre effective de méthodes numériques (Programmation en C, C++ et Matlab). Des cours spécialisés en février (projet avancé en C++, Java, optimisation discrète (recherche opérationnelle), VBA, code Fluent), choisis suivant les filières, permettent d’ouvrir encore le domaine de compétences ou de se préparer au stage. Un cours obligatoire d’Anglais fait partie du cursus.

L’unité d’insertion professionnelle est enseignée de façon spécifique à cette majeure. Elle permet aux étudiants une meilleure connaissance des débouchés et leur fournit

de bons outils d’insertion (rédaction du CV, préparation au stage, recherche d’un premier emploi).

Les étudiants effectuent à partir de mars un stage long d’au moins quatre mois (mais le plus souvent six mois) en entreprise. Pendant le stage, ils ne suivent plus de

cours et sont complètement insérés dans l’entreprise. Des exposés de mi-stage sont organisés ainsi qu’une soutenance finale devant un jury, avec rédaction d’un rapport, ce qui complète leur expérience professionnelle.

Pour en savoir plus : site de la majeure MPENouvelle fenêtre

Majeure IFMA

La majeure Ingénierie financière et modèles aléatoires (IFMA) a été crée en 2006 pour répondre à une demande, les débouchés dans le secteur bancaire pour des étudiants formés aux mathématiques financières étant actuellement très bons.

Cette nouvelle majeure a pour objectif de former des ingénieurs mathématiciens ayant une triple compétence en calcul stochastique et finance mathématique, informatique et statistiques. La majeure prépare à l’évaluation et à la gestion quantitative des risques aléatoires tant du point de l’analyse stochastique que de leur traitement statistique et numérique.

La présence à tous les cours est obligatoire. Les deux unités fondamentales du premier semestre (septembre - janvier) regroupent les cours de base

de la formation qui permettent d’acquérir les outils mathématiques et numériques nécessaires en finance quantitative. Les autres unités de spécialisation complètent

cette formation : anglais, programmation en C++, en VBA et insertion professionnelle composée de cours donnés par des professionnels de la finance sur des sujets pointus.

Les étudiants effectuent à partir de mars un stage long d’au moins quatre mois (mais le plus souvent six mois) en entreprise. Pendant le stage, ils ne suivent plus de cours et sont complètement insérés dans l’entreprise.

Pour en savoir plus : site de la majeure IFMANouvelle fenêtre

Site du Laboratoire Jacques-Louis LIONS JLLNouvelle fenêtre

Faouzia Besseddik - 17/04/17